LE CLAN SUSPENDU 2

12 septembre 2014

Le clan suspendu d’Etienne Guéreau

« Le clan suspendu » d’Etienne Guéreau aux éditions Denoël

Ismene a 13 ans elle vit avec son clan dans des cabanes perchées dans les arbres. Les journées de la communauté isolée sont paisibles mais étrangement régies par « Antigone » la pièce de Sophocle. Entre les gestes du quotidien comme la cueillette ou les répartitions, les rituels en références et les allusions à la tragédie ponctuent chaque action ou échange au sein du groupe.
Une seule ombre au tableau, personne ne peut descendre dans la forêt sans risquer sa vie. Sur les sentiers aux pieds des arbres rôde l’Ogresse, une créature meurtrière qui traque tous ceux qui s’aventurent sur son territoire.
La jeune fille est née dans le clan, le seul ancien ayant connu l’extérieur est un vieillard qui ne peut plus parler. Lorsqu’un jeune chasseur plus téméraire que les autres décide de bousculer l’ordre établi, Ismène doit choisir entre affronter ses racines et ses démons ou courber l’échine devant l’inacceptable.

Fort et bouleversant mais surtout dérangeant, ce roman happe complètement son lecteur. Au fur et à mesure des découvertes d’Ismène, on sombre dans ce que l’être humain peut avoir de plus déviant. Le fanatisme et l’extrémisme ne sont que des prétextes pour justifier l’horreur. N’attendez pas une fin qui permettrait au lecteur de se remettre les idées en place. Au contraire, on ferme le livre avec encore plus de questions qu’au début de l’histoire. Ce livre m’a fait monter le cœur au bord des lèvres mais je n’ai pas pu le lâcher.
Un livre pour lecteur averti, pour ceux qui veulent se faire secouer les tripes sur fond de tragédie antique.